ANSE est membre du réseau Metasysteme Coaching

Une source de motivation
Comment ne pas démotiver?

15 Novembre 2013

Une source de motivation: comment ne pas démotiver?

Combien de millions d’euros les entreprises grandes ou petites ont investis en formation, en consulting, en coaching, pour motiver leurs équipes, pour avoir du personnel motivé ? Et finalement pour arriver à quels résultats ?

Il semblerait qu’avec toutes ces études, tous ces millions d’Euros, on arrive à un consensus bien précis de ce qu’il faut faire pour avoir des collaborateurs motivés. Il suffit pour cela de taper sur Google « Comment motiver une équipe ? » Et pourtant, régulièrement, on vient nous poser la même question.

C’est vrai, tout le monde connaît les grandes lignes et pourtant ce n’est pas facile de garder du personnel motivé, alors si on prenait cette notion par l’autre bout : Comment faire pour ne pas démotiver ?

N’est-ce pas un peu prétentieux de vouloir motiver quelqu’un d’autre ? Et si le manager n’avait que le pouvoir de démotiver ?

Comment faire pour ne pas démotiver ? J’ai mené ma petite enquête auprès de mes clients performants :

  • Ne pas apporter de faux espoirs, ne pas vouloir rendre trop belle la mariée pour éviter les lendemains qui déchantent.
  • Être réaliste et oser affronter la réalité.
  • La reconnaissance est sincère.
  • Instaurer un climat d’écoute, toujours poser des questions plutôt que d’affirmer des réponses.
  • Est-ce que l’idée est la mienne ou est-elle le fruit d’un travail collectif qui a permis l’émergence du bas vers le haut ce qui engendre plus de responsabilisation, de discipline, de volonté et certainement de motivation. En tout cas, l’émergence du bas vers le haut n’est pas un agent de démotivation.
  • S’occuper des meilleurs, les mettre face aux meilleures opportunités et non face aux pires problèmes, plutôt que de se laisser envahir l’esprit par des tire-au-flanc ou les « jamais contents ».
  • Ne pas se laisser emporter par trop de gentillesse et ne pas se dire « bon, la prochaine fois, je le dirai ». C’est ce que j’appelle par ailleurs dans différents articles : savoir concilier l’émotion et la raison.
  • Dans le climat d’écoute et d’humilité, se poser au moins les questions suivantes : le tire-au-flanc, le bouc émissaire, le «  mauvais », le « jamais content » que veulent-ils faire apprendre à l’entreprise ? S’il n’était pas là, quel vrai problème traiterions-nous ?
  • Être rigoureux soi-même et savoir que tout le monde peut sortir  le carton rouge. Le dirigeant vers ses équipes et/ou salariés mais dans l’autre sens aussi ça fonctionne.
  • S’assurer que tout le monde a bien compris à quel moment le carton rouge pouvait sortir. C'est-à-dire définir les limites et les faire respecter. C’est ainsi que se développe la culture de la discipline à tous les niveaux.
  • On embauche plus une personne par rapport à ce qu’elle est, que par rapport à ce qu’elle sait faire.
  • Le rythme de réunions est respecté afin d’éviter que ce soient les crises qui rythment nos réunions.
  • Les réunions sont au service de la prise de décision et de sa mise en application
  • A chaque fois, nous sommes centrés sur « qu’aurions-nous dû faire de différent pour être plus efficaces ? ».
  • L’entreprise et chaque collaborateur savent où l’entreprise est la meilleure. En effet, ne pas savoir qui on est, ne pas savoir à quoi on sert, et ce que l’on apporte aux autres est une véritable source de démotivation. Posez la question suivante à vos salariés « A quoi sert notre entreprise ? Que permet notre entreprise ? » j’espère que les réponses ne vous surprendront pas y compris chez vos cadres.
  • Ne rien lâcher, toujours avancer.
En cliquant sur ce lien vous aurez un article plus approfondi sur cette notion
Cliquez ici pour nous contacter
Entrez votre email pour rester informer des nouveaux articles et newsletter.
Votre email n'est pas valide, veuillez entrer un email valide.

Commentaires

Comments by Disqus